Il y a de l’humidité dans la maison !

Le papier peint moisit et se décolleL’humidité peut se manifester sous différentes formes dans une maison : buée sur les fenêtres, moisissures sur les murs, champignons au sol, tâches en parties hautes des murs et au plafond, etc.

La question est à prendre au sérieux !

 

La présence d’humidité dans les logements peut avoir plusieurs origines :

  • La condensation

    La condensation se caractérise par des auréoles au plafond et des tâches de moisissures que l’on aperçoit dans les endroits faiblement ventilés comme les encoignures des cloisons, les cueillies des plafonds, derrière les meubles, dans les penderies,etc. Différents facteurs peuvent venir aggraver cette situation :

    • une surproduction de vapeur due à une sur une cuisson à la vapeur, des lessives et séchages,etc.
    • un chauffage insuffisant dans les pièces principales ou ponctuellement interrompu,
    • l’obstruction volontaire ou non des orifices d’entrée ou d’extraction,
    • arrêt volontaire ou panne de la VMC,
    • branchement d’une hotte aspirante sur une extraction,
    • mise en œuvre, dans le cadre d’une rénovation, d’un revêtement d’imperméabilité de façade,
    • remplacement de menuiseries extérieures sans mise en place d’un système de ventilation.

    Pour éviter ou réduire l’ampleur de ce phénomène, le maintien permanent et conjoint d’une température et d’un renouvellement d’air suffisants ainsi qu’un bon entretien des installations sont nécessaires.

  • Les remontées capilaires

    Comprendre d'où vient l'humidité pour traiterLes remontées capillaires sont un phénomène que l’on rencontre souvent sur des constructions anciennes sur lesquelles et que l’on peut observer en partie inférieure des murs porteurs par la présence de franges d’humidité, entraînant des moisissures, des décollements de revêtements, ou le pourrissement des pièces de bois.
    Les principales causes de l'humidité sont les suivantes :

    • Absence ou mauvais positionnement d’une arase étanche. Les constructions anciennes n’en comportent généralement pas d’une arase étanche sauf emploi de pierres très peu capillaires type ardoise, grès ou granit. En construction neuve elle peut avoir été omise,
    • Présence de parements de façades peu perméables à la vapeur d’eau (enduits de mortiers, doublages) en parties inférieures des murs. Elle contrarie l’évaporation au plus près du sol de l’eau présente dans la maçonnerie. Celle-ci migre alors toujours plus haut pour trouver des surfaces d’évaporation suffisantes,
    • Parfois, l’arase étanche étant correctement réalisée, seul l’enduit de façade est affecté de remontées capillaires. Cela se produit lorsque l’enduit de façade a été réalisé plus bas que l’arase étanche.

    Il faut impérativement réaliser un diagnostic préalable pour détecter la présence d’éventuelles remontées capillaires. En présence de telles remontées il faut analyser avec rigueur si la création d’une arase étanche efficace est réalisable.

 

Ce site utilise des cookies.